Historique

En 2006, Michel-Maxime Legault et Marie-Claude Giroux fondent le Théâtre de la Marée Haute et produisent leur tout premier spectacle, Kvetch, qui reçoit un excellent accueil. Enthousiastes, ils créent un second spectacle, intitulé Rhapsodie-Béton, qui élève la compagnie au rang des jeunes compagnies à surveiller (Voir, 2007). En 2008, le spectacle Top Dogs confirme la belle lancée de la compagnie. La production fait salle comble pendant les quatre semaines de représentations, en plus de recevoir plusieurs nominations aux Gala des Cochons d’Or. Elle s’organise alors une tournée dans les différentes Maisons de la Culture l’année suivante. En 2010, l’équipe s’investit dans sa toute première création québécoise : Kick ; ce texte inédit d’Étienne Lepage est présenté sur la scène du Théâtre Aux Écuries. En 2012, le projet Réflexions proposait à l’équipe d’explorer différentes formes scéniques en créant une série de performances théâtrales dans des lieux non traditionnels. Ce travail de recherche a profondément transformé le fonctionnement de la compagnie dans sa démarche de création. En 2013, le Théâtre de la Marée Haute a renouvelé son image et a proposé un travail de création sur des textes du romancier Jean-Paul Dubois. Parfois, la nuit, je ris tout seul a été présenté en laboratoire à Montréal et à Québec, et devait être présenté aux Ateliers Jean-Brillant au printemps 2014. Malheureusement, un incident majeur a forcé l’annulation de cette création à la dernière minute.

En 2015, une nouvelle porte s’ouvre pour la compagnie avec une résidence de deux ans au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Ce que nous avons fait, écrit par Pascal Brullemans, est le premier projet présenté et a permis à Michel-Maxime Legault, metteur en scène et directeur artistique, d’approfondir sa démarche et par le fait même, donner un second souffle à la Marée Haute. Irène sur Mars, le deuxième volet de cette résidence permet à la Marée Haute de connaître pour la première fois une coproduction grâce à l’association avec les Productions À tour de rôle. De plus, Parfois, la nuit, je ris tout seul a finalement été présenté en codiffusion avec le Théâtre de Quat’Sous après un passage au Théâtre Premier Acte à Québec dans la saison théâtrale 2016-2017.